Portail du 9 rue Porte Jaune

Porte Jaune (rue) 9 - porte 1.JPG

ADRESSE : 9 rue Porte Jaune

DATATION : 15e, 16e siècle

COMMENTAIRE HISTORIQUE : Maison de Laurent Moreau, fermier des impôts en Berry. Celui ci fit construire sa maison de Bourges entre 1651 et 1657, par le maître maçon et entrepreneur Antoine Basseville, réputé à Bourges. C'est, du reste, le secteur où habitaient certains artistes du Duc Jean, les Dammartin et les Limbourg. 

DESCRIPTION : La partie de l'hôtel situé rue Porte Jaune et rue de la Petite Armée, présente de l'intérêt ; surtout dans les façades sur cour où sont aménagées des galeries à arcades et un portail donnant sur rue de la Petite Armée. La porte en arceau brisé avec tympan et linteau soutenu par des consoles à personnages est d'un style un peu douteux. Les fenêtres à encadrements bordées de baguettes, sont de la même époque. A l'intérieur, le décor Louis XIII existe encore dans les pièces principales du logis. La porte Renaissance, rue de la Petite Armée, a quelque ressemblance avec les oeuvres des sculpteurs de Cujas, de la tour neuve de la Cathédrale, et de l'hôtel Dieu. Le petit pavillon où cette porte fut percée était encore, au 19e siècle, garni d'un très bel épi en plomb du 16e. En consultant le marché de Basseville pour cette maison, on note la fourniture d'un escalier en bois, avec balustres carrés en menuiserie. 

REMARQUE : Porte de style Renaissance